Invité par EVAD, « Monsieur vélo » national à Dijon :

Les premières mesures du « code de la rue » ! Quelques échos de la conférence du 17 décembre 2007

(actualisé le )

Il est devenu indispensable de repenser le partage de la
rue au profit des modes de déplacement doux (vélo, roller, marche à pied) et des
personnes à mobilité réduite.

Le 17 décembre à l’amphithéâtre Drouot, l’association EVAD accueillait M Hubert
Peigné
, ingénieur général des ponts et chaussées et coordonnateur interministériel pour
le développement de l’usage du vélo, lors d’une conférence-débat intitulée « du code de
la route au code de la rue
 ».

Auteur du rapport « Une voirie pour tous », il a pu expliquer clairement à la soixantaine
de personnes présentes pourquoi il était devenu indispensable de repenser le partage de la
rue au profit des modes de déplacement doux (vélo, roller, marche à pied) et des
personnes à mobilité réduite. Pour cela, « toiletter » le code de la route était devenu
nécessaire.
Hubert Peigné, qui participe au groupe chargé depuis 2006 de réfléchir à cette réforme,
a présenté les quatre premières mesures qui devraient être rendues publiques dans les
prochaines semaines. Elles visent à inscrire dans le code un principe général de
prudence
envers l’usager vulnérable, à faciliter la traversée d’une rue par les piétons , à
définir le concept de « zone de rencontre » (zone intermédiaire entre « zone piétonne » et
« zone 30 ») et à généraliser les doubles sens cyclables dans les zones 30.

Au cours du débat, l’association EVAD s’est félicitée de ces premières avancées.
Cependant elle a rappelé que les associations de promotion du vélo urbain attendaient
une généralisation totale des doubles sens cyclables et beaucoup d’autres mesures
comme par exemple : autoriser l’automobiliste à chevaucher une ligne blanche lorsqu’il
dépasse un cycliste, autoriser le cycliste à remonter par la droite une file de voitures à
l’arrêt et à tourner à droite à un feux rouge. Pour l’instant, selon M Peigné, seule cette
derrière demande a quelque espoir d’aboutir puisqu’elle va être expérimentée dans
certaines villes.

Les rollers, actuellement considérés comme des piétons, ont pu
apprendre que leur statut allait être enfin réexaminé.


- Dans la presse locale (Le Bien Public du 18 janvier 2008) :

- Entre la conférence de presse et la soirée à l’amphi Drouot, le bureau d’EVAD au grand complet a rencontré Hubert Peigné autour d’un bonne table... lyonnaise !

Partager cette page