Gevrey-Chambertin - 23 octobre 2007

Comité de ligne TER : cadencement et... vélo ! EVAD y était : compte rendu.

1 | (actualisé le )

La Région Bourgogne pourrait avoir une politique beaucoup plus affirmée de développement de l’usage du vélo...

Un comité de ligne TER concernant l’axe Dijon - Châlon-sur-Saône - Mâcon s’est tenu le 23 octobre à Gevrey-Chambertin en la présence, exceptionnelle pour ce type de réunion, du Président de la région Bourgogne.
L’ordre du jour devait en effet être essentiellement consacré à une première dans la région : le "cadencement" [1] d’une ligne TER. Malgré l’importance de ce sujet, le vélo a tenu une place non négligeable dans ce comité.

Il en a été question, et cela est tout à fait nouveau, dans le discours officiel de la Région lors de la présentation général du nouveau fonctionnement de la ligne : annonce de l’aménagement de parkings à vélos sécurisés à Beaune et Nuits-Saint-Georges.

Un usager de cette ligne est intervenu pour signaler que le train Dijon-Mâcon de 7h35 est régulièrement emprunté, notamment de Dijon à Beaune, par des voyageurs avec vélos en nombre beaucoup plus important que celui des crochets à vélos disponibles et que cela posait des problèmes avec certains contrôleurs ! Suite à une enquête effectuée auprès de ces usagers, il peut informer la Région que ceux-ci seraient, à une grande majorité, favorable à l’idée de laisser leur vélo à la gare de départ et de disposer d’un seconde vélo (loué ou prêté par la Région) pour aller de leur gare d’arrivée à leur travail [2].

Les représentants de la Région ne semblent pas très ouverts à l’idée que ce soit la Région qui prenne cela en charge ; ils ont un peu "botté en touche" en évoquant les vélos en libre service. [à Dijon, oui ! Mais à Beaune, à Nuits-Saint-Georges ???]

EVAD est intervenue : d’abord pour se réjouir qu’il ait été enfin question de vélo dans un comité de ligne puis pour faire remarquer que la Région Bourgogne pourrait, comme cela est le cas en Rhône-Alpes ou ailleurs, avoir une politique beaucoup plus affirmée de développement de l’usage du vélo, comme complément au TER, en soutenant les réalisations d’aménagements cyclables pour le rabattement des usagers vers les gares TER, en soutenant la mise en place des véloroutes et voies vertes (à vocation touristique mais aussi utilitaire !), en incitant les entreprises à mettre en place des PDE (dans le cadre d’un tel PDE des entreprises de Beaune pourraient s’associer et mettre à disposition de ceux de leurs employés qui viennent travailler en train un seconde vélo !)

EVAD a aussi insisté sur la très mauvaise qualité de l’ information multimodale proposée en Bourgogne (voir cet article)

En ce qui concerne les PDE le Président François Patriat a simplement rappelé que la Région avait élaboré un PDE pour ses propres employés. Nous lui avons fait remarqué que ce n’était pas de cela dont il s’agissait ! Quant au problème de l’information multimodale, la nouvelle Directrice SNCF TER Bourgogne a semblé le découvrir et a dit vouloir l’examiner.

Enfin dans son allocution de clôture, le maire de Gevrey Chambertin a longuement évoqué la question de l’accessibilité des quais aux voyageurs avec vélo ! Problème que nous soulevons très régulièrement (voir cet article).

A l’issue de cette réunion, nous avons rappelé au vice président chargé des transports à la Région que nous attendions toujours une réponse à notre demande d’entrevue. Avec la directrice SNCF TER, nous avons aussi évoqué l’éventualité d’une rencontre.

P.-S.

- Lire le compte rendu officiel

Notes

[1Faire circuler des trains à des horaires réguliers (toutes les ½ heures, toutes les heures, ou toutes les 2 heures), avec des arrêts identiques, ce qui simplifie l’usage du train pour les voyageurs

[2La ville d’Angers avec les soutiens de Angers Loire Métropole et de la Région des Pays de la Loire propose ce service aux abonnées TER

Mots-clés

Partager cette page