Courrier du 24 janvier 2007

Cycliste en colère à cause de la rue de la Liberté... Monsieur B. B. de Dijon

2 | (actualisé le )

"Je suis très fière d’être résidant d’une ville qui veut développer sa culture vélo. Mais..."

- Courrier de Monsieur B. B. de Dijon


le 24 janvier 2007

Cycliste dijonnais en colère !

Je voudrais réagir au sujet de la dite "politique vélo" de l’agglomération dijonnaise.

On voit se multiplier depuis cet automne 2006 de nombreuses campagnes pour promouvoir l’usage du vélo (création d’itinéraires malins, mise en place de 29 contresens ... ). Très bien !

Je suis très fière d’être résidant d’une ville qui veut développer sa culture vélo. Mais je suis surpris lorsque l’accès à la rue de la Liberté, qui reste un rue principale et incontournable du centre ville dijonnais, soit interdit aux cycles sous peine d’un PV à 90 euros. Volonté politique ? Zèle des services de police ?

Sans vouloir ni faire de la politique ni de l’écologie de bas étage, mais simplement parce que le vélo reste un moyen de transport tout simplement très pratique, je souhaiterais connaître l’avis de votre association à ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’accepter mes salutations distinguées.

Cordialement

B. B.


- réponse d’EVAD

à Monsieur B. de Dijon

Le 12 février 2007

Monsieur,

Nous vous remercions de votre courrier dans lequel vous faisiez part de votre colère face à l’interdiction de la rue de la Liberté aux vélos.

Nous rejoignons bien sûr votre analyse quant à l’incohérence entre le développement d’aménagements favorables aux vélos, notamment en centre ville, et le maintien de cette interdiction qui, nous le savons, suscite l’incompréhension - voir la colère ! - de nombreux cyclistes.

C’est pourquoi nous avons évoqué ce problème à plusieurs reprises auprès des institutions (ville et agglomération) et publiquement comme vous pourrez le constater dans notre bulletin La Bulle n°30 de septembre 2006 (consultable sur le site internet d’EVAD, www.evad-dijon.fr)
C’est aussi pourquoi nous avons décidé (en janvier) de placer notre balade nocturne du 14 février sous le thème « A VELO, A NOUS LA -rue de la- LIBERTE ! » (Vous trouverez plus d’information sur le site)

Tout cela n’est sans doute pas étranger au fait que la police municipale vient de recevoir instruction de ne plus verbaliser les cyclistes empruntant cette rue (voir le courrier des lecteurs de Dijon notre Ville du mois de février !)

Nous vous invitons donc à participer à cette balade pour que la rue de la Liberté soit rapidement et officiellement autorisée aux vélos !

Bien sûr, si vous avez d’autres sujets de colères, n’hésitez à nous en faire part par courrier ou mieux en venant nous rencontrer lors d’une de nos permanences (chaque 1er mercredi du mois de 17 à 19h à la Maison des associations, rue de Corroyeurs).

Sachez que tous vos sujets de colères cyclistes disparaîtront d’autant plus vite que l’association EVAD sera forte par le nombre de ses adhérents et militants !

Cordialement

EVAD

Mots-clés

Partager cette page