Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Le vélo en pratique > Equipement, sécurité, vol, parking... > Les équipements de sécurité

A vélo, voir et être vu, c’est vital !

Les équipements de sécurité

Obligatoires ou conseillés, pensons-y !

jeudi 8 mars 2007

Voir et surtout... être vu : l’abc de la sécurité à vélo !

Beaucoup d’entre vous le savent déjà : la sécurité du cycliste passe avant tout par sa « visibilité ». Nos voisins européens cyclistes l’ont compris depuis longtemps, particulièrement en Allemagne, en Suisse et aux Pays Bas où ils sont une majorité à utiliser au quotidien ces équipements simples et efficaces :


- L’écarteur de danger : il ne coûte que quelques euros, et se fixe en quelques minutes sur le cadre du vélo (de préférence à l’arrière). Monté sur une rotule, il s’efface de lui-même si vous frôlez un véhicule d’un peu trop près. Son efficacité est étonnante : les automobilistes qui vous doublent respectent largement la distance préconisée imposée par le code de la route, et votre sécurité en est augmentée d’autant (on sait bien que la plupart des dangers qui menacent le cycliste viennent de l’arrière). Ce petit « bras » de plastique rouge-orangé est équipé de catadioptres des deux côtés, pour que son efficacité soit aussi bonne la nuit que le jour.


- Le gilet « fluo » : Il vous rend en sécurité le centuple de ce qu’il vous coûte en élégance ! Ce large gilet jaune fluo (il n’y a pas de manches) sur lequel sont cousues des bandes réfléchissantes, vous rend visible de très loin, de nuit comme de jour. Pour mémoire, il est obligatoire hors agglomération la nuit ou en cas de mauvaise visibilité. Et comment résister au plaisir de citer ici un aphorisme bien connu de ceux qui ont suivi une formation à l’école de voile des Glénans : « Mieux vaut flotter sans élégance que couler avec grâce » ?

- Le dispositif d’éclairage autonome : mieux que la classique dynamo (qui ne fonctionne évidemment pas à l’arrêt), équipez donc votre bicyclette soit d’un éclairage autonome (à piles), à l’arrière comme à l’avant (diodes conseillées), soit d’une dynamo dans le moyeu couplée à un éclairage muni de condensateurs pour garder les diodes allumées à l’arrêt pendant quelques minutes. Bon à savoir : le feu qui clignote n’est pas conforme au code de la route...

- Le rétroviseur : il va donner à votre monture un petit air « vieillot », mais il est tellement pratique de ne pas avoir à se tordre le cou avant de changer de direction :
l’essayer, c’est l’adopter.


Equipements de sécurité obligatoires

Ce que dit le code de la route

- freins avant et arrière en parfait état
- avertisseur sonore
- éclairages et catadioptres à l’avant (blanc) et à l’arrière (rouge)
- catadioptres oranges sur chaque côté des pédales
- catadioptres oranges (ou une bande réfléchissante) sur chaque roue.

dépliant de la FUBicy (recto)


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD