EVAD a testé l’état actuel des aménagements cyclables

La ligne T1 à vélo, possible, pas encore simple ! Un rapport a été remis aux élus et services du Grand Dijon, de Dijon et de Quetigny

(actualisé le )

La ligne T1 du tram offre des aménagements cyclables tout le long de son tracé. Nous les avons testés en leur état actuel le 24 septembre. Le rapport a été remis aux élus et services concernés.

A l’occasion de la Commission extra-municipale « déplacements » dijonnaise du 26 septembre, un exemplaire a été remis à M. André Gervais, maire adjoint. Mme Hervieu (vice-présidente) et les services du Grand Dijon ainsi que ceux de la ville de Quetigny ont eu aussi communication de ce document. Début novembre, les services du Grand Dijon nous invitent à une réunion de travail le 19 de ce mois.

Suite à cette réunion, le document ci-dessous a été mis à jour : certains problèmes d’ores et déjà résolus sont signalés par la mention « résolu », d’autres portent seulement la mention « résolution à l’étude » et d’autres, rien (= problème sans solution actuellement)
Télécharger le document complet
Audit des aménagements cyclables - ligne T1 - septembre - 2012

(C’est avec satisfaction que nous avons constaté que certains problèmes ont été résolus depuis, ils sont signalés dans le document)

On trouvera ci-dessous l’introduction de ce document suivie de quatre extraits.

Introduction

À vélo le long de la ligne T1 du tramway : difficultés
pouvant être ressenties par les cyclistes ou les piétons

Objectifs de ce document

- Améliorer ce qui peut l’être simplement. L’itinéraire de la ligne T1 peut être de bout en bout parcouru à vélo. Cependant les usagers cyclistes peuvent à de nombreux endroits éprouver des difficultés :

  • pour « tracer » leur chemin, « Ai-je le droit de passer par là ? », « Par où dois-je passer ? »...
  • pour savoir quel comportement est attendu d’eux en fonction des différents espaces qu’ils traversent : rouler à la vitesse du pas ou non, descendre ou non de son vélo...

La plupart de ces difficultés semblent dues à des problèmes de signalisation horizontale ou verticale. Il nous semble donc qu’on pourrait y remédier simplement.

- Le but recherché étant bien sûr que ces difficultés soient levées afin que les cyclistes profitent au mieux des espaces qui leur sont offerts, et qu’ils soient conduits « naturellement » à adopter des comportements adaptés pour leur sécurité et celle des autres usagers (piétons notamment), enfin, et surtout qu’ils ne soient pas, de fait, poussés à l’« erreur » par des aménagements inadaptés.

Ce que l’on n’y trouvera pas :

- les difficultés directement liées aux choix structurels : « profil en travers » des rues, types d’aménagements cyclables (piste au niveau du trottoir,...). Notre association s’est longuement exprimée à ce sujet à l’occasion de l’enquête publique.

- On n’évoquera pas non plus les difficultés qui sont manifestement liées à des travaux non finis. Encore qu’il soit parfois difficile de savoir s’il s’agit de travaux (de marquage par exemple) en cours ou des oublis...

- On ne trouvera pas de propositions de solutions aux problèmes rencontrés. Association d’usagers, nous n’avons pas la prétention de nous substituer à des techniciens. Mais
nous sommes entièrement disponibles pour donner notre point de vue d’usagers sur les solutions qui pourraient être proposées.

- On ne trouvera pas non plus une présentation de tous les aspects évidement positifs que les aménagements cyclables liés au tramway apportent aux déplacements à vélo dans
l’agglomération.

Extraits

Boulevard Clémenceau

Un passage très « contraint ». Terrasse hors limites ?


Sur le campus

Un aménagement cyclable ?


Sur le campus

Tiens, fin de la piste ! Quel comportement attend-on ici des
cyclistes ? Qu’ils mettent pied à terre comme ce cycliste exemplaire pour rejoindre la piste qui reprend un peu plus loin ?


Boulevard Jeanne d’Arc

Quel comportement attend-on du cycliste qui veut rejoindre la bande cyclable après le feu ou suivre le tracé du tram en tournant à gauche ? Doit-il mettre pied à terre ?


P.-S.

Pour commenter cet article, rejoignez la page EVAD sur...

Mots-clés

Partager cette page